• Noële Baker : des statues verticales et obliques.

    Le bleu du ciel réveille la nuit - 1998.

    On aimerait leur rendre visite sur la pointe des pieds,

    ou au moins un peu recueillis, pour à leur instar, rentrer en soi.

    Par la force et la beauté de leurs équilibres,

    elles réverbèrent certes le lien spirituel,

    le fruit sans âge de leur méditation ;

    mais il me semble aussi qu'elles n'ont pas envie

    de tout tout nous dire.

    D'un côté des sortes de chemins de vie en cuivre,

    où figurent des morceaux de mémoire encore vive attrapés.

    De l'autre des déesses-épingles agrafées à des coloris soutenus,

    à des textes semi-lisibles. Leurs pointes percent

    les étapes dévotes d'un long parcours d'adieux à une

    nébuleuse un peu envahissante de dépendances familières.

    Il y a du redressement, de la dignité, de l'immémoriale sagesse

    Filigrane - 1997.qui éloignent tout ce que notre société vit et propose

    dans l'avidité de l'immédiat,

    laquelle y perd ses échappatoires ordinaires.

    La Ferme de la Chapelle est devenue le sanctuaire d'une vie intime

    transmuée et débordante de verdicts à portée cosmique.

    Jusqu'au 20 novembre,

    39 route de la Chapelle, 1212 Grand-Lancy - Genève.

  • Commentaires

    1
    a
    Mardi 20 Novembre 2007 à 19:03
    expo
    Grâce à toi, j'y suis allé. Au dernier moment. Et je n'ai pas regretté. Merci.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :